Manger au Japon : culture, restaurants et bonnes manières à table

Avec le plus grand nombre de restaurants étoilés Michelin au monde et la désignation de la cuisine japonaise comme patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO, le Japon est sans aucun doute l’un des meilleurs pays pour déguster une cuisine exquise.

 

La gastronomie est d’une grande importance au Japon. Pour des questions de respect, il est mal vu de manger en marchant, alors que dans de nombreux pays, il est tout à fait normal d’avaler rapidement un sandwich ou similaire sur le chemin de la maison au travail. Les Japonais croient que les gens qui ne mangent pas tranquillement n’apprécient pas assez leur nourriture. Donc, si vous mangez en marchant au Japon, vous devez vous attendre à des regards étranges.

De plus, les centres-villes japonais sont particulièrement connus pour leur grande propreté. Comme manger dans la rue génère extrêmement de déchets, on trouve même dans certains hauts lieux touristiques des affiches disant : « Interdit de manger en marchant ! »

Dans cet article, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur la culture culinaire au Japon, y compris à quoi vous attendre dans un restaurant et comment vous comporter.

 

Étiquette du restaurant

Au Japon, il existe une multitude de restaurants de différents types, de la cuisine haut de gamme aux snacks de rue fumants, en passant par des restaurants à thème originaux.

Après avoir choisi un restaurant, il est préférable d’attendre à l’entrée jusqu’à ce qu’un employé vous accueille. Vous entendrez le personnel vous accueillir avec un « Irrashaimase ». Ceci est généralement immédiatement suivi par la question du nombre de personnes : « Nan mei-sama desu ka ? ». Ici, il suffit de répondre d’un geste de la main.

Il existe des restaurants et izakaya (pubs japonais), dans lesquels il y a des salles à manger traditionnelles où vous vous asseyez sur des oreillers ou des tatamis à des tables basses. Les clients doivent enlever leurs chaussures à l’entrée. Placez d’abord vos chaussures dans les casiers présents avant de glisser dans les « pantoufles » fournies et d’aller à la zone principale du restaurant. Prenez la clé du casier avec vous et n’oubliez pas de la rendre après avoir mangé. Si vous passez par les toilettes entre-temps, vous devez échanger les « pantoufles » contre des « chaussures de toilette » spécialement fournies.

tsoureki-4

Source : Canva
 

 

Utilisez des serviettes humides exclusivement pour vous essuyer les mains.

Dans la plupart des restaurants japonais, on vous servira une serviette humide lorsque vous entrerez dans le restaurant. Selon le restaurant, il existe différentes variantes, par exemple des lingettes en papier jetables ou serviettes en tissu réutilisables. Ces lingettes sont spécialement conçues pour vous essuyer les mains. Évitez, surtout si vous utilisez des essuie-mains en tissu, de les utiliser à d’autres fins que pour vous essuyer les mains. Cela signifie que vous ne devez en aucun cas vous essuyer le visage, la bouche ou la table avec.

 

 

Gratitude et respect

Au Japon, on ne souhaite pas aux autres un bon appétit. Au lieu de cela, vous montrez votre respect et vous remerciez d’avoir pu profiter de la nourriture. Avant de manger, ils disent « Itadakimasu » (littéralement « Je l’accepterai humblement »). Après le repas, on fait l’éloge de la nourriture en disant « Go-chisou-sama ».

Ces deux expressions sont associées à deux formes différentes de gratitude. La première s’adresse à tous ceux qui ont été impliqués dans la culture des ingrédients et dans la préparation du plat. La seconde concerne les ingrédients utilisés, remerciant toutes les formes de vie qui se transforment en énergie pour nous garder en vie. 

 

 

Commander de la nourriture

Si vous souhaitez commander, appelez simplement le serveur ou la serveuse à votre table. Pour ce faire, il est préférable de lever la main, d’établir un contact visuel et de dire simplement « Sumimasen » (cela signifie « excusez-moi ») à voix haute. Il peut y avoir des employés anglophones dans les restaurants de Tokyo, Kyoto et Osaka, ainsi que dans les chaînes de magasins, mais c’est loin d’être monnaie courante. Par conséquent, essayez de parler lentement ou pointez du doigt le plat souhaité. Certains restaurants ont des photos sur le menu, d’autres ont exposé des maquettes de leurs plats devant le restaurant. L’eau du robinet est disponible gratuitement dans presque tous les restaurants. Vous n’êtes donc pas obligé de commander une boisson chère.

Au Japon, tous les invités d’un groupe ne commandent généralement pas leur propre plat. Au lieu de cela, vous choisissez la nourriture ensemble et la partagez les uns avec les autres.

25601440 - photo blog

Source : Canva

 

Restaurants de ramens et restauration rapide

Dans les restaurants de ramens et les restaurants de tous les jours, comme certaines chaînes d’udon et de soba, vous payez avant de recevoir votre nourriture. Dans de nombreux restaurants de ramens, il est également courant de commander directement à partir de distributeurs automatiques. Dans les grandes chaînes et restaurants de Tokyo, ceux-ci sont également étiquetés en anglais. Insérez d’abord votre argent avant d’appuyer sur le bouton de l’article souhaité. 

 

 

Utiliser les baguettes correctement

Les baguettes sont l’ustensile le plus important utilisé pour manger au Japon. Il y a plusieurs règles que vous devez suivre lorsque vous utilisez des baguettes — à commencer par la façon dont vous tenez les baguettes. Au Japon, ces règles servent à montrer de la considération pour les gens avec qui vous mangez. Soyez donc prudent avec les baguettes. Vous ne devez donc pas frotter les baguettes l’une contre l’autre après leur rupture pour éliminer les résidus de bois. Ceci est perçu par les Japonais comme extrêmement grossier.

Veillez également à ne pas planter les baguettes dans la nourriture ou à les mettre verticalement dans le riz — les baguettes qui dépassent du riz font écho à un rituel funéraire japonais.

« Watashibashi » signifie que vous placez vos baguettes horizontalement sur une assiette ou un bol et vous indiquez ainsi que vous en avez terminé avec la nourriture. Cependant, si vous faites cela au milieu du repas, cela peut être compris par les autres comme un signe que vous trouvez la nourriture terrible. Si vous en avez, utilisez donc vos propres supports (généralement des petits bancs pour bâtonnets) lorsque vous n’utilisez pas les bâtonnets.

Montez les baguettes à la bouche uniquement si vous êtes sûr de ne rien laisser tomber.

Au Japon, il est normal de tenir des bols plus petits au niveau de la poitrine devant soi. Vous pouvez boire les soupes directement dans le bol. Les assiettes et les plats plus grands restent toutefois sur la table.

Si vous avez de la difficulté à manger avec des baguettes, vous pouvez également demander à un membre du personnel s’ils ont des fourchettes. Cela dépend du restaurant, mais dans certains restaurants, une fourchette vous sera apportée sur demande.

25601440 - photo blog (1) Source :  Canva

 

 

Pas de coudes sur la table

Si vous mangez avec les coudes sur la table, cela a tendance à être désagréable pour votre entourage japonais, car vous avez une mauvaise posture. Mangez donc avec les coudes levés ou posez votre main sur la table à côté de votre plat.

 

Siroter tout en mangeant des pâtes et en buvant du thé

Ce n’est pas forcément obligatoire, mais c’est de bon ton au Japon de manger des plats tels que la soupe miso, les ramens, l’udon ou le thé de manière bruyante. Mais attention, tous les sons ne sont pas bien reçus. Les bruits de mastication ou les bruits qui se produisent lorsqu’on repose la vaisselle vont à l’encontre des bonnes manières. En outre, renifler en mangeant est quelque chose que vous devriez faire loin de la table. Si vous n’êtes pas sûr des sons acceptables, il est préférable de manger en silence.

 

 

Découvrez nos voyages

 

 

Pas de restes

Ne commandez que la quantité de nourriture que vous pouvez finir. En terminant votre assiette, vous faites preuve de gratitude envers les ingrédients et les personnes qui ont préparé votre nourriture. Bien sûr, si vous êtes si rassasié que vous ne pouvez pas finir votre plat, vous n’avez pas à vous forcer à le faire. Cependant, gardez à l’esprit qu’il est inhabituel au Japon de ramener les restes à la maison avec soi. Au lieu de cela, il est préférable de remercier le personnel avec les mots : « Oishikatta desu » (C’était délicieux).

Alors que dans de nombreux pays, des heures de conversations animées peuvent s’écouler entre la fin du repas et le paiement de l’addition, au Japon, il n’est pas d’usage de rester assis à table et de discuter plus longtemps après le repas. Habituellement, les Japonais paient la facture le plus rapidement possible et laissent la place aux prochains convives.

 

 

Le pourboire est fortement déconseillé

Il n’y a pas de culture du pourboire au Japon, car l’hospitalité et le bon service sont considérés comme de mise. Le pourboire n’est donc pas seulement inhabituel, mais peut même être considéré comme une insulte. Si vous étiez satisfait et que vous voulez faire les louanges de la nourriture et du service, alors dites merci et faites une petite révérence au lieu de piocher parmi vos yens.

 

Si vous suivez les informations de cet article, plus rien ne s’opposera à votre sortie au restaurant au Japon !

 
 

japFR ebook

Recevez gratuitement chaque mois les meilleures offres et un récapitulatif des nouveaux contenus ajoutés sur le Japon - Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter !