Les villes à visiter au Japon

Ecrit par Pauline s 24/06/19 16:05

Les villes de renom sont nombreuses dans l'archipel japonais. Tokyo, Kyoto, Fukuoka, Osaka, Hiroshima... et bien d'autres ! Chacune offre un paysage et une ambiance différente. Entre modernité et traditions, ces villes japonaises nous inspirent. Nous avons sélectionné certaines d'entre elles pour vous permettre d'y voir plus clair.

 Tokyo, la contemporaine

  • Localisation : au milieu de l’île principale Honshu, côté Pacifique, région du Kanto
  • Superficie : 2 188 km²
  • Population : 9.273 millions d’habitants

L’avant-gardiste mégalopole de Tokyo est la capitale du Japon. Elle s’étire ne formant pas qu’une seule ville mais une fascinante collection de quartiers hétéroclites. Elle est ainsi l’aire urbaine la plus peuplée du monde. Entre grattes-ciel, lampions, temples, enseignes lumineuses, sanctuaires traditionnels et hôte des Jeux Olympiques, Tokyo est une ville aux diverses facettes.

À l’origine, Tokyo était un petit village de pêcheurs connu sous le nom d’Edo. Aujourd’hui en perpétuel mouvement, c’est une ville qui mêle le passé au présent et joue avec le futur. Tokyo est une ville qui renaît de ses cendres après le tremblement de Kanto de 1923 et les bombardements américains de 1945.

Architecture des plus novatrices, son paysage urbain bien particulier est un mélange de nature et d’électronique. Visiter Tokyo est une expérience intense et chaque quartier relate une certaine atmosphère. Shinjuku et Shibuya sont touristiques et dynamiques, Ginza est plus chic et Asakusa populaire et traditionnel. Les quartiers résidentiels de Nezu et Yanaka, sont quant à eux plus excentrés mais relate le quotidien tokyoïte dans un univers plein de charme et de vie.

TokyoLes transports à Tokyo - Wikimedia Commons

 

Kyoto, la traditionnelle

  • Localisation : au milieu-Sud de l’île principale Honshu, région du Kansai
  • Superficie : 827,8 km²
  • Population : 1.475 millions d’habitants

Kyoto se joue des codes et mêle traditions et modernité. L’idée de la perfection à Kyoto est relatée dans son art, sa spiritualité et sa gastronomie. Kyoto est le berceau des coutumes japonaises. Entre jardins zen, quartier des geishas, temples bouddhistes et sanctuaires shintô, on ressent le poids des siècles à Kyoto.

Fondée en 794, elle devient le siège de la cour impériale, centre politique et religieux. Kyoto incarne pendant plus de mille ans le cœur du pays jusqu’en 1868 au moment où Tokyo devient la capitale. Elle reste cependant le centre spirituel et artistique. De plus, à l’inverse de Tokyo, Kyoto n’a pas souffert des bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Les quartiers les plus traditionnels abritent de nombreux temples et jardins. Les plus modernes sont propices au shopping et aux sorties. On y achète de la faïence et des spécialités culinaires locales. Les marchands exposent sur leur étal, au marché de Nishiki, des ingrédients typiques de la cuisine kyotoïte.

Kyoto Le quartier traditionnel de Kyoto - Wikipedia

 

Fukuoka, la paisible

  • Localisation : au Sud de l’archipel japonais sur l’île de Kyûshû, côté mer du Japon
  • Superficie : 340 km²
  • Population : 1.539 million d’habitants

Ensoleillée, vibrante et agréable, Fukuoka est le cœur économique et culturel de l’île de Kyûshû. Marquée par des siècle d’échanges avec ses voisins asiatiques, Fukuoka a une position stratégique, située aux confins des mers du Japon et de Chine, face à ses voisins la Corée et la Chine. Elle devient alors une entrée pour les influences étrangères du Japon comme le système d’écriture chinois et le bouddhisme importés au IVème siècle.

La ville de Fukuoka est coupée par la rivière Naka. Au nord se trouvait le quartier marchand et populaire de Hakata et au Sud la ville seigneuriale du clan Kuroda. Aujourd’hui, Hakata reste le quartier traditionnel de Fukuoka. De l’autre côté de Naka, la ville est beaucoup plus bruyante et active. À Tenjin où se trouve les hommes d’affaires, se dressent centres commerciaux et autres magasins dans les avenues de buildings. Business et shopping font de ce quartier une vraie porte vers le futur.

Identité culinaire forte, les fameux ramens, nouilles chinoises plongées dans un bouillon, sont importés tôt à Fukuoka. C’est aussi un centre sportif : Fukuoka est une des quatre villes à accueillir des compétitions de sumo. Dans le quartier de Momochihama se trouve le stade Fukuoka Dome où joue l’équipe de baseball Fukuoka SoftBank Hawks. La Fukuoka Tower surplombe la ville et ses plages artificielles.

 

FukuokaLes plages de Fukuoka - Wikipedia

 

Osaka, la puissante

  • Localisation : au milieu-Sud de l’île principale Honshu, côté Pacifique, région de Kansai
  • Superficie : 223 km²
  • Population : 2.691 million d’habitants

Osaka, caractérisée par son hospitalité, son animation et son audace, est une ville cosmopolite. Entre marchés, rues animées, commerces chaleureux et gastronomie savoureuse, on surnomme Osaka “Cuisine de l’Empire”. Capitale économique du Kansai, Osaka est un pôle majeur pour toutes les nouvelles technologies.

Du IVème jusqu’au XXème siècle, Osaka était le troisième port, en terme de taille, situé sur la mer intérieure, basant son commerce sur la fabrication de textiles, notamment de coton ainsi que sur son innovation industrielle. Sillonnée par des canaux, Osaka est la place du marché du pays selon les Japonais. Elle est le cœur de l’industrie pharmaceutique de l’archipel et l’entrée pour les étrangers qui souhaitent s’implanter sur le territoire nippon.

Après les bombardements de 1945, Osaka se reconstruit. L’Exposition Universelle de 1970 montre sa puissance. À Osaka, on trouve également, le parc d’attractions Universal Studio, le quartier de divertissement de Dôtonbori, l’aquarium Kaiyukan et le château d’Osaka. Un esprit de liberté flotte dans les rues d’Osaka.

OsakaLes canaux d'Osaka - Pixabay

 

Hiroshima, l'historique

  • Localisation : au Sud de l’île principale Honshu, région de Chugoku
  • Superficie : 906.5 km²
  • Population : 1.194 millions d’habitants

Tristement connue pour les bombardements du 6 août 1945, Hiroshima a été prise pour cible durant la guerre. Victime du premier bombardement atomique de l'Histoire, elle est aujourd’hui un mélange du vif souvenir du passé nucléaire et d’un espoir d’un futur meilleur. Hiroshima est l’un des principaux centres industriels et portuaires du Japon.

Hiroshima est fondée en 1589 et se situe à la rencontre de la rivière Ôta et de la mer intérieure de Seto. Pendant l’ère Meiji (1868-1912), Hiroshima prend de l’ampleur et devient la base logistique de l’armée japonaise grâce à son importante industrialisation.

Hiroshima est reconstruite rapidement, effaçant les séquelles des bombardements. Les ruines du dôme dans le Parc du mémorial de la paix sont les seuls vestiges de la guerre encore visibles. Le monument a été classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1996. Hiroshima renaît de ses cendres et est tournée vers l’avenir.

Hiroshima
Les vestiges à Hiroshima - Pexels

 

Dans quelle ville aimeriez-vous aller ? Japaventura vous fait découvrir ces villes à travers ces circuits au Japon, expériences incontournables et activités hors des sentiers battus n'attendent plus que vous !

Suivez nous

Articles similaires
Plus d'articles

Abonnez-vous