Le cerf du Japon : un animal aussi adorable que malicieux

Nature

En imaginant votre visite de certains des endroits anciens et sacrés du Japon, vous n’aviez sans doute pas en tête des cerfs par milliers. C’est pourtant bel et bien cette expérience originale que vous vivrez en vous rendant dans la ville de Nara !

Autrefois capitale du Japon, au VIIIe siècle, Nara abrite encore de nombreux temples et ruines fascinants à explorer. Toutefois, vous ne serez pas seul à vous y aventurer ! La ville abrite également plus d’un millier de cerfs qui se promènent librement dans toute la région. Les cerfs sont amusants à observer et sont le petit plus insolite aux photos des anciennes reliques dans les parcs ou aux photos prises devant les sanctuaires. Mais pourquoi y a-t-il tant de cerfs ici ?

 

Histoires des cerfs à Nara 

L’un des sites de Nara est le sanctuaire Kasuga Taisha, dédié à une divinité qui serait arrivée à Nara chevauchant un cerf sacré. De ce fait, les cerfs ont été considérés comme des attributs divins et des protecteurs de la ville, et ont été traités en conséquence. Aujourd’hui encore, les cerfs ont un statut spécial et sont considérés comme des « monuments naturels » à Nara, ce qui vous semblera parfaitement logique au moment de votre visite. Ils font tellement partie du paysage qu’il est impossible d’imaginer le décor sans eux. 

hirsche-japan

 Source : Canva

 

Qu'est-ce qu'un cerf japonais ?

Le cerf sika est originaire d’Asie de l’Est, mais on le trouve désormais surtout au Japon. Son nom vient même du mot japonais pour « cerf », shika (鹿). Ce qui est unique chez cette espèce, c’est qu’elle ne perd pas ses taches avec l’âge, bien que ces taches soient presque invisibles. Outre leur association sacrée avec le sanctuaire de Nara, les cerfs sont très présents dans la mythologie japonaise, où ils étaient souvent considérés comme des messagers divins des dieux shinto. De nombreux noms de lieux font référence aux cerfs, comme Kagoshima (« l’île aux cerfs »). Les cerfs étaient tellement vénérés que, dans les temps anciens, en tuer un était passible de la peine de mort. 

 

Découvrez nos voyages

 

La révérence du cerf 

Comme si les cerfs errant autour des reliques historiques ne constituaient pas un événement suffisamment intéressant, ces cerfs ont un tic encore plus intrigant : ils font des révérences ! Et oui, ils baisseront la tête avant de recevoir des shika senbei, des « biscuits pour cerfs » ou des « friandises pour cerfs ». Ceux-ci sont préparés par la Fondation pour la protection des cerfs à Nara et peuvent être consommés par les cerfs en toute sécurité, contrairement aux autres aliments humains. Les vendeurs aux environs de Nara vendent ces biscuits et une partie des bénéfices est reversée à la protection des cerfs.

Mais attention : une fois que vous avez les friandises en main, vous risquez d’être suivi par des cerfs vous faisant la révérence dans l’espoir de vous impressionner suffisamment pour se voir octroyer une bouchée ! 

Shika Senbei

 Source : Canva

 

Les célébrations Sika 

Il y a quelques événements importants dans le calendrier de Nara qui honorent ses résidents si particuliers. L’appel des cerfs est une tradition qui remonte à 1862, date de l’inauguration du parc aux cerfs. Chaque année, en février et mars, un coup de corne est poussé le matin pour rassembler tous les cerfs, un spectacle à ne pas manquer ! Une cérémonie traditionnelle de coupe des bois, lancée durant la période Edo (1603-1868), a lieu chaque année en octobre. Chaque été, les faons nés au printemps peuvent être vus dans le « Roku-en Deer Center », un enclos qui garde les jeunes cerfs et les nouveau-nés en sécurité jusqu’à ce qu’ils soient relâchés dans le parc. On appelle cet événement « Kojika Koukai » (la présentation des faons).

 

Nara et au-delà 

Il y a d’autres endroits au Japon où l’on peut approcher des cerfs. Miyajima, une petite île à moins d’une heure de Hiroshima dans l’ouest du Japon, est également connue sous le nom d’« île sanctuaire », et célèbre pour son portail torii qui semble flotter sur l’eau. Les cerfs gambadent autour du sanctuaire d’Itsukushima ou se promènent le long de la plage. Il y a environ 500 cerfs sur l’île ces jours-ci, mais ils font partie de Miyajima depuis environ 800 ans.  

nara japan (2)

 Source : Canva

 

Comment se lier d'amitié avec les cerfs Japonais

Si vous êtes intrigué par cette rencontre très inhabituelle avec la faune, découvrez par vous-même à quoi ressemble l’exploration des terres sacrées du Japon avec des cerfs apprivoisés à vos côtés ! Nous visitons à la fois l'ancienne capitale du Japon, Nara, et l’île sacrée de Miyajima. Préparez vos appareils photo, gardez les biscuits pour cerfs à portée de main, et attendez-vous à tomber amoureux de cette créature aussi espiègle qu’adorable avec une longue et riche histoire au pays du Japon.

 

 

japFR ebook

Recevez gratuitement chaque mois les meilleures offres et un récapitulatif des nouveaux contenus ajoutés sur le Japon - Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter !