GET STARTED

Weitere Artikel

Au-delà des fleurs de cerisiers

écrit par Artjom 19 avril 2021 16:24:45 CEST

Nous le savons tous, le Japon aime ses saisons. Les changements de la nature tout au long de l’année ont toujours été observés de près et attendus avec joie par les Japonais.

Désormais, fermez les yeux. À quoi pensez-vous si je vous demande d’imaginer une saison japonaise ? Vous imaginez-vous en train de savourer un verre de saké sous les cerisiers en fleurs du Palais impérial de Kyoto ? Ou bien admirez-vous les feuillages écarlates des érables lors d'une randonnée le long de l'ancienne route commerciale Nakasendo par une chaude journée de novembre ?

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble que le Japon n’est pas réputé que pour son printemps rose ou son automne flamboyant. Tout au long de l’année, le Japon vous réserve à spectacle naturel différent pour chaque voyage au cours duquel vous apprécierez cet amour profond que les Japonais ressentent pour leurs saisons et qui les inspire depuis plus d’un millénaire.

 

Hiver

Mais à mon printemps
Le bonheur suprême, ah,
la fleur de prunier !
- Issa

 

Au Japon, aucun symbole n'est aussi étroitement associé au printemps que la fleur de cerisier. Cependant, c'est la prune (ume en japonais) qui annonce l'approche de la saison du renouveau dès le mois de février. Ses petites fleurs rouges ou blanches se posent timidement sur les branches des arbres, par ailleurs toujours nues, et éveillent chez chaque admirateur, non sans un certain contraste avec le spectacle attendu des cerisiers en fleurs, un sentiment de tradition et d'anticipation. Cela est peut-être dû à leurs racines culturelles puisque c'était la fleur de prunier qui était au centre des spectacles de fleurs Hanami à partir du 9e siècle, tradition qui est aujourd'hui indissociable de la fleur de cerisier.

Avec ses 1500 pruniers, le sanctuaire Kitano-tenmangu de Kyoto est l'un des meilleurs endroits pour admirer les pruniers en fleurs. Les nombreuses variétés qui y sont cultivées fleurissent de février à fin mars, certaines même peu après le Nouvel An !

Chaque année, de début janvier à début mars, la traditionnelle exposition "Bonbai" (fleur de prunier cultivée en bonsaï) ouvre ses portes à Nagahama. Dans une ambiance artistique et traditionnelle japonaise, vous pourrez découvrir des bonsaïs de pruniers qui ont parfois jusqu'à 400 ans.

 

kitano_tenmangu

Plum trees at the Kitano Tenmangu. - Japanexperterna.se

 

 

Printemps

 

Sous la lune, au loin
semblent venir couleur et parfum
De la glycine
- Buson

 

Si vous souhaitez vous rendre au Japon avant les grandes vacances, vous pouvez vous réjouir de la glycine japonaise (Fuji) en mai. Lors de la floraison, ses branches se mettent à pendre en cascades bleues ou violettes, ressemblant parfois à de mystérieux "tunnels" ou "grottes". Culturellement, la glycine japonaise est associée à l'amour et à la longévité, c'est pourquoi vous la trouverez souvent dans la littérature, le théâtre Kabuki ou comme motif sur d'élégants kimonos.

Nous vous conseillons de vous rendre au sanctuaire Kaimeido-Tenjin pendant la période de floraison des glycines à Tokyo, à partir de la fin avril. Encadrés par des brins de fleurs violettes, trois ponts en forme de croissant mènent au sanctuaire principal, chacun symbolisant le passé, le présent et l'avenir. De même, à partir de la fin avril, la glycine Kasuga, considérée comme l'une des plus magnifiques variétés, fleurit au sanctuaire Kasuga à Nara.

 

17339745392_ab0d3c2381_k

Phoenix Hall, Kyoto. - Coniferconifer : Foter

 

 

Début de l’été

 

Ah, les hortensias
Comme mon kimono en lin
Tendre ciel bleu
- Basho

 

Au Japon, la saison des pluies du début de l'été est consacrée à l'hortensia (ajisai), dont les fleurs soyeuses s'épanouissent sous l'effet de la pluie chaude. Les grappes de fleurs se présentent alors sous différentes couleurs, du blanc au rouge et des tons violets au bleu, et attirent des milliers de Japonais à Kamakura ou Kyoto, où se trouvent les temples d'hortensias les plus célèbres.

Chaque couleur de fleur a traditionnellement sa propre signification, mais la vérité est qu'elle dépend simplement de l'acidité du sol, et parfois vous trouverez des grappes de plusieurs couleurs sur le même buisson. Par ailleurs, le médecin et botaniste allemand Philipp Franz von Siebold, qui a passé dix ans à Nagasaki, dans le Japon isolé de la fin de la période Edo (1603-1867), a donné à un hortensia le nom de son compagnon japonais O-Taki san : l”’Hydrangaea Otaksa”, son nom botanique, qui est toujours l'un des emblèmes de la ville.

À la fin du mois de juin et au début du mois de juillet, Kamakura devient le lieu de pèlerinage pour les amateurs d'hortensias. Elles sont particulièrement luxuriantes au temple Meigetsuin, dont le surnom "Ajisaidera" (en français : temple aux hortensias) n’est pas sans raison, ainsi que le long des chemins qui mènent au temple Hasedera, connu pour sa vue splendide de la baie de Sagami.

Dans l'ouest du Japon, vous pouvez admirer ce spectacle coloré dans de nombreux temples de Kyoto, comme le temple Mimurotoji près d'Uji ou le temple caché Yoshiminedera.

 

28656189528_7ee95210a6_k

At Hydrangea Entrance of Meigetsuin Temple. - Toshihiro Gamo : Flickr

 

 

Automne

 

Lune du chrysanthème
Dans chaque village de montagne
Un jour de saké
- Issa

 

Si la fleur de cerisier est le symbole incontesté du pays, au Japon, le chrysanthème (kiku) est le symbole du trône impérial. Dès le VIIIe siècle, le chrysanthème arrive au Japon en provenance du continent orientale où la noblesse avait rapidement pris goût à la fleur et à ses pouvoirs réputés pour prolonger la vie. Depuis la période Meiji (fin du XIXe siècle), le chrysanthème à 16 pétales est le symbole officiel de la famille impériale japonaise et est également utilisé comme sceau sur les passeports japonais. La culture du chrysanthème a une longue tradition au Japon, qui a produit de nombreuses techniques et variétés au fil des siècles. Chaque automne, des festivals de chrysanthèmes minutieusement préparés sont organisés dans toutes les régions du pays, où les producteurs peuvent espérer remporter le titre de plus beau chrysanthème.

En novembre, rendez-vous au jardin Shinjuku Gyoen, au cœur de Tokyo, pour le traditionnel spectacle de chrysanthèmes. Notre conseil : regardez aux alentours si vous allez visiter des châteaux japonais ! Il existe de nombreuses expositions de chrysanthèmes, par exemple, celle du château d'Hiroshima ou encore celle du château de Matsumoto !

 

matsuri ChrysanthemumChrysanthemum Matsuri at Yushima Tenjin Shrine. - Non renseigné : Foter

 

Que faire à Kyoto : top 10 des lieux et activités préférés d'Artjom à Kyoto

By Artjom 6 novembre 2020 16:05:54 CET

Ancienne capitale japonaise et connue pour être la ville aux 2000 temples, Kyoto demeure l’une des destinations favorites des voyageurs tant pour son architecture traditionnelle que pour...

Lire l'article

Quand partir au Japon ?

By Pauline 16 mai 2019 17:41:05 CEST

Le Japon, petit pays et si grande diversité ! L'archipel nippon dispose de différents climats. Du Nord au Sud, les températures et la météo sont changeantes. Fraîcheur ou chaleur,...

Lire l'article

Commentaire

Ne ratez plus nos offres spéciales