Explorer la route de pèlerinage de Shikoku

Lorsque vous rêvez d’un paysage japonais, vous pouvez voir des montagnes qui descendent vers une étendue d’eau, un pont pittoresque et des toits inclinés qui parsèment la scène. Une fois que vous avez quitté les villes animées du Japon, il n’est pas difficile de trouver des vues pittoresques qui n’ont pas changé depuis des centaines d’années.

L’un des paysages naturels les plus célèbres de tout le pays est la magnifique vallée d’Iya sur l’île de Shikoku. Vous vous sentez transporté vers le Japon de votre imagination dès que votre bateau arrive sur les rives de l’île au port de Yawatahama. De là, vous prenez le train pour Matsuyama, où vous pouvez vous imprégner de votre environnement dans les onsen (sources chaudes), choyées par la famille impériale.

Shikoku est un lieu saint connu pour son chemin de pèlerinage. La croyance veut que le prêtre bouddhiste Kukai (connu sous le nom posthume de Kobo Daishi) ait suivi sa formation ici au IXe siècle. Des nombreuses références du XIIe siècle mentionnent que des pèlerins visitaient Shikoku.

 

Sur les traces des pèlerins

La route de pèlerinage est longue de 1 200 kilomètres et compte 88 temples le long du chemin. La randonnée circulaire se fait traditionnellement à pied, mais il est aujourd’hui possible de la faire en voiture, en bus ou à vélo. Faire l'intégralité de l'itinéraire à pied prendrait au moins un mois ou deux, mais vous pouvez faire un segment avec quelques points forts dignes d’intérêt.

Il n’y a pas de règle concernant le temple à visiter en premier ou la direction à suivre. Nous vous recommandons de commencer par le Temple 34, où vous traversez les champs et les collines avant de vous retrouver dans la vallée d’Iya. Ici, vous êtes au cœur de l’île sauvage, avec des ponts de vigne suspendus au-dessus de la rivière paisible. Arrêtez-vous au célèbre pont Kazurabashi, l’un des trois anciens ponts de la région qui a survécu aux intempéries au fil des années. Osez-vous traverser ces eaux, visibles au travers des lattes du pont ?

Vous remarquez que les pèlerins ont une tenue vestimentaire particulière qui les identifie auprès des habitants de l’île. Si vous voulez signaler que vous êtes également sur la route, vous pouvez porter du blanc et tenir un bâton de marche. 

Lorsque vous irez à Shikoku, vous séjournerez dans des cabanes traditionnelles qui offrent une vue à couper le souffle depuis les pentes abruptes de la vallée. Les chalets de chaume appelés chiiori sont monnaie courante dans la vallée et vous donnent le sentiment d’être complètement immergé dans une terre sauvage brumeuse.

1-Jun-10-2022-01-04-54-99-PM

Temple Kan'onji - source : Canva
 

 

Visiter un temple 

Pour beaucoup de gens au Japon, la route du pèlerinage est une expérience religieuse. Le point le plus important de l’étiquette est d’être respectueux des sites que vous visitez et des autres pèlerins que vous rencontrez. Vérifiez les panneaux concernant la prise de photos ou de vidéos avant de sortir votre appareil. 

Vous pouvez vous incliner devant le temple les mains jointes lorsque vous arrivez à la porte principale et lorsque vous partez. Pour vous laver les mains, vous devez verser une louche d’eau sur vos deux mains, puis prendre un peu d’eau dans votre main pour vous rincer la bouche. Il y a un clocher où vous pouvez sonner la cloche une fois, si le temple l’autorise. Notez que cela porte malheur de sonner la cloche en partant.

Une partie du rituel de visite d’un temple consiste à placer une « étiquette avec son nom » dans une boîte. Cette étiquette comprend votre nom et la date, ainsi qu’un souhait. Placez votre nom dans la boîte, puis allumez trois bâtons d’encens ou une bougie. Il y a également une boîte à dons où vous pouvez laisser une offrande. 

Apportez un carnet de pèlerinage, appelé Goshuin Chō. Il pourra être tamponné à chaque temple pour montrer que vous l’avez bien visité.

 2-Jun-10-2022-01-04-55-00-PM
 

source : Canva

 

Explorer Shikoku

Il est facile d’interagir avec la population locale lorsque vous êtes sur l’île. Nous aimons visiter les petits villages pour rencontrer des gens, comme Nagoro, le soi-disant « village épouvantail ». Le village ne compte que quelques dizaines de personnes et un résident a créé des centaines d’épouvantails pour lutter contre la solitude. Ces épouvantails ne se tiennent pas seulement dans les champs ; ils sont positionnés dans tout le village comme s’ils étaient de vraies personnes vaquant à leurs occupations. 

Il y a beaucoup de curiosités sur cette île. Prenez le sanctuaire de la fertilité de Taiga à Uwajima, où les objets cultes sont dédiés à la santé et à la longévité. Ces objets étaient répandus au Japon pendant la période Meiji du XIXe siècle, bien qu’au fil du temps, ils soient devenus de plus en plus rares. 

Faites la connaissance des habitants pendant votre séjour sur Shikoku. Connaître leur mode de vie en détail est un véritable plaisir, comme faire du papier washi suivant les conseils des habitants, ou nous diriger vers la ville de forgeron de Kurogane dans les montagnes où un maître nous montre comment forger nos propres couteaux ! 

Il y a beaucoup de points forts de l’île en plus de la route de pèlerinage. Vous pouvez gravir les montagnes, comme Tsurugi, une célèbre montagne du Japon. La marche n’est pas trop ardue et il y a aussi un téléphérique pour vous emmener à son sommet. De là, une vue étonnante s’offre à vous et vous vous rendez compte que l’effort en vaut vraiment la peine. 

Vous tomberez également amoureux de villes traditionnelles comme Uchiko, avec des rues préindustrielles faites de structures en bois et abritant un théâtre Kabuki original.

3-Jun-10-2022-01-04-54-92-PM

source : Canva

 

Pourquoi Shikoku ?

Même les personnes qui ne sont pas particulièrement croyantes ne peuvent s’empêcher d’être émues par l’atmosphère profonde de Shikoku et son chemin de pèlerinage. L’immense beauté et l’air de sérénité inspirent une forme d’auto-réflexion. Une fois sur place, il est facile de penser aux autres qui ont fait ce voyage significatif au fil des siècles et de se sentir touché par leurs efforts.

Les habitants de Shikoku sont accueillants et chaleureux. Ils respectent le caractère sacré de la route de pèlerinage et seront heureux de vous parler de vos efforts et des beaux endroits que vous verrez en cours de route. C’est une partie importante de leur héritage qui réside au fond de l’âme de la culture japonaise.

Faites le premier pas et perdez-vous dans ce paysage vaste et captivant. Ce sera certainement l’un de vos moments forts au cours de votre visite du Japon, et un événement qui laissera un effet profond et durable sur vous.

 

 

Découvrez nos voyages

 

 
 
 

japFR ebook

Recevez gratuitement chaque mois les meilleures offres et un récapitulatif des nouveaux contenus ajoutés sur le Japon - Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter !